La situation

L’avancement de la technologie nous a apporté des milliers de convenances modernes. Malheureusement, beaucoup d’entre elles nous ont aussi apporté un lot de problèmes de santé sérieux dans nos environnements de travail modernes et technologiques.

Beaucoup de ces problèmes sont classifiés comme troubles musculo-squelettiques (TMS). Ils se manifestent par la douleur et touchent principalement les muscles, les tendons et les nerfs au niveau des membres supérieurs (épaules, coudes, poignets, mains et doigts) suite à des mouvements physiques répétés.

Dans le cas où des mesures préventives ou curatives ne sont pas prises, ces microtromatistes peuvent même conduire à des handicaps permanents qui obligeront des personnes à devoir changer de carrière dans le but d’éviter la douleur et son origine.

ERGONOMIE

Étude quantitative et qualificative du travail dans l’entreprise visant à améliorer les conditions de travail et accroître le confort, la sécurité et la productivité. 

Le but de cette science est de tenter d’adapter le travail à l’homme en analysant notamment les différentes étapes du travail, leur perception par celui qui exécute, la transmission de l’information et de façon parallèle, l’apprentissage de l’homme qui doit s’adapter aux contraintes technologiques.

ERGONOMIQUE

Se dit d’un appareil, d’un matériel dont la forme et la fonction est particulièrement adaptées aux conditions de travail de l’utilisateur.

TMS - Troubles musculo-squelettiques

Blessures ou trouble des tissus mous tels que les tendons, ligaments, vaisseaux sanguins et les nerfs.

Symptômes

Sensibilité, douleur, faiblesse, picotements, oedème, engourdissement, difficulté à bouger et à accomplir des tâches.

Solutions

Que ce soit dans un processus de prévention, d’amélioration ou curatif face à des problématiques physiques installées, tous les éléments de solutions suivants seront à considérer afin d’obtenir une adaptation maximale.

Malgré toutes les solutions disponibles, il est de la responsabilité de tous et chacun d’apprendre à adopter une bonne posture, la modifier et d’alterner les tâches afin d’encourager le mouvement qui favorisera une bonne circulation sanguine et réduira les risques de blessures.

Les bases d'une bonne posture

  1. La tête droite au-dessus des épaules.
  2. Le regard légèrement vers le bas sans incliner le cou.
  3. Les omoplates ne doivent pas être poussées vers l’avant et le bas du dos bien supporté par un appui lombaire qui s’adapte à la courbure naturelle du dos.
  4. Les poignets en position neutre sans cassure.
  5. Les coudes à 90 degrés avec les avant-bras en position horizontale et les épaules détendues sans être soulevées ou affaissées.
  6. Les cuisses en position horizontale avec un angle de 90 à 110 degrés.
  7. Les pieds doivent reposer complètement au sol ou sur un repose-pieds dans le cas où ce n’est pas possible.

CONTENT